En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

accueil

Par Administrateur LPA Saint Gaudens, publié le jeudi 3 avril 2008 00:00 - Mis à jour le jeudi 5 avril 2018 14:26

 

EXPLOIT(ACTION)

Quand 11 élèves de terminales transforment le paysage de l’exploitation agricole du lycée !

« Que trouvez-vous beau sur l’espace de l’exploitation et dans la nature ? Qu’aimez vous observer, contempler dans les gestes d’un agriculteur, dans votre milieu professionnel, ou dans votre vie quotidienne? »

C’est par une série de questions qu’a débuté l’atelier artistique suivi par les terminales Conduite et gestion d’une exploitation agricole et de Techniques conseils vente accompagnés par l’artiste Lucie Laflorentie.

En immersion sur l’exploitation pendant toute une semaine, du 5 au 10 mars, les élèves ont interrogé la perception qu’ils avaient de cet espace pour le transformer et proposer une installation, in situ.

Suite à leur analyse des caractéristiques du lieu, ils ont conçu trois projets qui, chacun à leur manière, questionnent le lieu mais aussi leur futur métier d’agriculteur ou de vendeur.

 

 

 

 

 

 

« A vous de voir » : Construction d’un « musée-cathédrale » qui met en avant l’aspect inventif du savoir-faire agricole (toute l’installation a été élaborée en fonction de ce qu’ils ont trouvé sur place). Cette installation interroge, par le biais d’affiches exposées à l’intérieur, l’évolution des pratiques agricoles et l’importance de la transmission entre générations !

« Métier menotté » : Sous la forme d’un montage vidéo de 7 min. projeté dans le bâtiment des génisses, cette oeuvre revient sur les paradoxes et les enjeux du milieu agricole en questionnant en particulier la place des femmes agricultrices et leurs difficultés à être reconnues dans le métier. Un regard esthétique posé sur des questions politiques actuelles.

« Glissement de couleurs » : cette œuvre s’inspire de cet outil de communication récurrent dans nos campagnes qui utilise des enrubannés pour y peindre des messages mais aussi reprend les codes des facing des magasins. Ainsi, face au Cagire, le groupe a construit un mur d’enrubannées sur lequel ils ont reproduits les fissures et craquelures présentes dans le paysage par des coulées de peinture naturelle. Les couleurs sont venues embellir et mettre en valeur ces cicatrices du paysage marqueurs du temps qui passe.

Cet atelier artistique est le résultat de la rencontre avec l’artiste Lucie Laflorentie et les élèves de cette classe. Ce projet a été soutenu par la Chapelle St Jacques, Centre d’art contemporain de St Gaudens et a bénéficié d’un financement croisé de la DRAC et la DRAAF.

Aurélie Scholasch, enseignante d'éducation socio-culturelle

Pièces jointes
Aucune pièce jointe